Actualité à la Une

    

Traduire :

     





  

7 avril 2012

Bibliothèque Sans Frontières (BSF) a signé avec le Rectorat de l’Université d’Haïti un protocole pour la construction d’une réserve centrale des bibliothèques universitaires haïtiennes d’une capacité de 300.000 ouvrages, a-t-on appris jeudi.

« Nous sommes en train d’identifier des partenaires pour le projet d’un coût total de cinq millions d’euros, mais nous avons déjà commencé la collecte des ouvrages », a déclaré à l’AFP Patrick Veil, directeur de l’ONG française BSF. La signature de cet accord a eu lieu mercredi.
Pour le moment, la bibliothèque de l’Université publique d’Haïti compte quelque 10.000 livres dispersés dans les différentes facultés de la capitale.

« Elle va passer à 300.000 (livres) dans deux à trois ans. C’est le nouveau modèle qui se développe aussi bien en France, avec le Centre technique du livre, qu’aux Etats-Unis, dans des universités comme Yale », a souligné M. Veil.

La réserve centrale qui sera le principal lieu de stockage et de conservation des collections universitaires en Haïti va être érigée sur le prochain campus de l’Université d’Etat, au nord de la capitale, a annoncé BSF.

Après le séisme qui a frappé Haïti en 2010, BSF a mené plusieurs opérations en Haïti. L’organisation a aidé à la reconstruction de la Bibliothèque nationale et a offert une bibliothèque numérique à l’Université publique. Elle a aussi lancé un programme de lecture et de bibliothèques dans les camps de déplacés.


La reproduction, la redistribution ou la syndication du texte ci-dessus, dans son intégralité ou en partie, nécessitent l'autorisation préalable et expresse de AFP.





    Imprimez cet article   Commentaires Vos Commenaires Sauvegarder Classez Enregistrer au format PDF