Actualité à la Une

    

Traduire :

 





  

13 mars 2012

Trois policiers pakistanais membres de la mission de l’ONU en Haïti (MINUSTAH) ont été déclarés coupables d’agressions sexuelles par une cour martiale pakistanaise réunie à Port-au-Prince, a indiqué mardi le porte-parole de l’ONU Martin Nesirky.

Les trois policiers, qui étaient en poste à Gonaïves, ont été rapatriés au Pakistan et sanctionnés par des peines de prison qu’ils purgeront dans leur pays, selon le porte-parole qui n’a pas donné le détail des peines.

Les Nations unies resteront en contact avec les autorités pakistanaises pour « examiner les détails de la procédure et ses suites », a ajouté M. Nesirky.

À la suite d’une enquête ouverte en janvier, la cour martiale avait été organisée en mars à Port-au-Prince en suivant les procédures en vigueur au Pakistan et des responsables pakistanais ont informé les autorités haïtiennes du jugement lors d’une visite les 8 et 9 mars.

L’ONU avait annoncé le 23 janvier l’ouverture d’une enquête sur deux cas d’« exploitation sexuelle » d’enfants par des policiers de la MINUSTAH, l’un à Port-au-Prince et l’autre dans la ville de Gonaïves.


La reproduction, la redistribution ou la syndication du texte ci-dessus, dans son intégralité ou en partie, nécessitent l'autorisation préalable et expresse de AFP.





    Imprimez cet article   Commentaires Vos Commenaires Sauvegarder Classez Enregistrer au format PDF